To read the press release in English click here

La Ministre française de la Culture obtient le soutien des indépendants des secteurs de la musique, du cinéma et du livre pour le projet de loi "Création et Internet" dans un ensemble de propositions concrètes presenté aux premières Arènes de l'indépendance.

EIA Photo

Légende :  Michel Lambot, co-président de PIAS et co-président d'IMPALA, Max Armanet, Libération, Patrick Zenik, président de NAIVE, Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Goldsmith, délégué général d'APC, Olga Martin-Sancho, Fédération des Editeurs européens, Jacques Toubon, député européen et président de la Cité nationale de l'Histoire de l'Immigration. Crédit Photo : Didier Plowy/MCC.

A l’occasion des premières Arènes européennes de l’Indépendance, Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, a reçu le soutien des Indépendants du cinéma et de la musique au projet de loi Création et Internet.

Christine Albanel a clôturé aujourd’hui la première édition des « Arènes européennes de l’Indépendance ». Cette manifestation a été initiée par la Ministre et par IMPALA, association des labels de musique indépendants présidée par Patrick Zelnik qui regroupe près de 4000 petites et très petites entreprises en France et dans le monde. Elle prend place dans le cadre de la Présidence française de l’Union européenne. Les « Arènes » ont rassemblé, les jeudi 23 et vendredi 24 octobre, des responsables de PME culturelles dans les trois secteurs de la musique, du livre et du cinéma, des professionnels du monde économique et juridique, ainsi que des représentants de la Commission européenne à la fois dans les domaines de la culture et de la société de l’information.

Les participants ont remis à la Ministre une série de propositions qui ont fait l’objet d’une « Déclaration des Indépendants ». Elles recoupent notamment deux dossiers prioritaires de Christine Albanel : la lutte contre le piratage desœuvres sur les réseaux numériques, et la mise en place d’une TVA à taux réduit pour les biens et services culturels. Mais elles portent également sur l’exposition des productions indépendantes dans tous les réseaux de diffusion ou de distribution, que ces réseaux soient numériques ou physiques ; sur l’aménagement d’un droit sectoriel de la concurrence dans le domaine des industries culturelles, en s’appuyant notamment sur les principes du « Small business act » européen ; sur la nécessité de maintenir et de développer  – notamment dans le nouveau contexte économique – l’accès au crédit des PME culturelles.

Christine Albanel s’est engagée à mettre rapidement au point, en concertation avec les représentants des indépendants, une série de mesures dont elle saisira la Commission européenne et les autres ministres européens chargés de la Culture. La Ministre a souligné que ces propositions pourraient être regroupées dans un « statut européen des PME culturelles ».


Remerciant les professionnels de leur contribution à la réflexion des pouvoirs publics, la Ministre a souligné que la première étape de la mise en œuvre du plan d’action tracé à l’occasion des « Arènes » serait l’examen au Parlement français, à partir du 29 octobre, du projet de loi « Création et Internet ».

Christine Albanel a déclaré : « Evidemment, il n’existe aucun plan secret pour imposer à l’Europe l’approche française de lutte contre le piratage. Je souhaite très simplement que notre expérience constitue une source d’inspiration pour d’autres Etats européens, dont les industries culturelles et notamment les entreprises indépendantes sont aussi gravement menacées qu’en France ». Selon la Ministre, cette loi « ne sera pas la loi des majors, ce sera la loi de tous les créateurs et de toutes les industries culturelles, qui sontà plus de 90% des PME ; ce ne sera pas la loi des artistes les plus réputés, mais celle des jeunes talents ; ce ne sera pas une loi pour les PDG des multinationales, mais une loi pour les centaines de milliers de salariés des filières économiques concernées, du technicien à l’artiste, de l’auteur au producteur en passant par le réalisateur et le diffuseur ». « Vous pouvez compter sur moi comme je sais pouvoir compter sur vous dans le combat qui s’annonce », a conclu la Ministre.


Rappelons que le premier objectif des Arènes était de valoriser la place des PME culturelles, à la fois dans le renouvellement de la création et dans l’économie de la culture. Les participants ont ainsi souligné que les indépendants représentent 80% des nouveautés en matière musicale, et que 85% des films primés à Cannes, Venise et Berlin sont des productions indépendantes. A ce titre, les PME assument un rôle indispensable dans le renouvellement de la création et dans la défense de la diversité culturelle.


Mais les indépendants sont également un support décisif de la croissanceéconomique et de l’emploi. En effet, alors que la culture représente près de 500 000 emplois en France et 5 millions dans l’Union européenne, les PME constituent une part essentielle et parfois déterminante de leurs secteurs respectifs : par exemple, 99% des entreprises dans l’industrie musicale, ou encore 90% dans l’édition.

Ce constat a pu être établit au cours des différentes tables rondes, respectivement organisées autour de Max Armanet (Libération), Michel Lambot (co-président d’IMPALA et fondateur du label PIAS), Denis Olivennes (Nouvel Observateur) et Jacques Toubon (membre de la commission Culture du Parlement européen). Elles ont donc permis de formuler à destination des institutions européennes et des Etats membres de l’Union ces propositions concrètes, destinées à consolider le double rôle
– culturel et économique – des Indépendants.


Cette première édition des « Arènes européennes de l’Indépendance » s’achèvera ce soir, vendredi 24 octobre, à partir de 20 heures, par un grand concert gratuit donné par des artistes indépendants dans les jardins du Palais-Royal.

Cliquer ici pour voir le site du Ministère de la Culture ainsi qu'une courte vidéo sur les Arènes européennes de l'Indépendance.

To read the Declaration in English click here
Pour regarder la Déclaration en français cliquer ici
Les actes des Arènes européenes de l'indépendance sont disponible ici (for the english version click here).

 

End



back